Supply Chain, Développement durable • Temps de lecture: 5 minutes

L’eau de Mont Roucous et La Palette Rouge partenaires pour réduire l’empreinte carbone!

Clarisse Chamayou Publié le 28 août 2018

Face aux majors du marché de l’eau en bouteille, se faire une place n’est pas chose aisée lorsqu’on est une PME de trente personnes. Pourtant, Mont-Roucous a su s’imposer comme un leader de « l’eau des bébés » en s’appuyant sur ses atouts : la pureté de son eau, la qualité de son process et ses valeurs à la fois sociétales et environnementales .Découverte à Lacaune, dans le Tarn, « au pays de la charcuterie », par Monsieur Joseph COMBES, Mont Roucous vient de souffler ses 40 bougies. Vendue en 2001 au groupe Danone, MONT ROUCOUS redevient indépendante en 2007 par le rachat de Jean Claude LACAZE. Redevenue 100% indépendante, l’entreprise tarnaise mise tous ses efforts dans la qualité de son eau et dans la communication sur la cible Maman Bébé. Le travail s’avère payant : en dix ans, la production a triplé, pour atteindre aujourd’hui près de 150 millions de litres produits en 2017.

La qualité est au cœur des préoccupations de Mont Roucous. L’eau de Mont Roucous (source dont elle tire son nom) est très faiblement minéralisée et ne surcharge pas les reins. Une eau bonne pour la santé en somme mais aussi et surtout dédiée aux bébés. Cette marque de fabrique a permis à cette eau d’intégrer la fameuse « Boîte Rose », le coffret offert à tous les nouveaux parents. Autre priorité de l’entreprise, la responsabilité sociétale et environnementale. 

« L’eau vient de la source de Mont-Roucous et notre site de production est situé au cœur de 360 hectares de forêts originelles de chênes et de hêtres », détaille Denis Bernard.

S’appuyer sur un partenaire fiable pour la gestion des palettes

Cette confiance dans l’eau, Mont Roucous la retranscrit à ses consommateurs dans une démarche sociétale. Mais l’entreprise s’engage aussi d’un point de vue environnemental. 

« Nous prenons à la nature ; on se doit donc de lui rendre la pareille en étant irréprochable vis-à-vis d’elle ». À titre d’exemple, Mont Roucous se fournit auprès d’EDF uniquement en électricité issue d’énergies renouvelables telles que le solaire, l’éolien et l’hydraulique. Cette énergie propre alimente les trois lignes de production – une pour les bouteilles de 1,5l (qui représentent l’écrasante majorité de la production avec 91 millions d’unités annuelles), une autre pour les petits formats (50 et 25cl.) et une troisième pour les bouteilles d’1l. et d’1,5l. Autre initiative, les volumes d’eau perdue lors du process sont systématiquement filtrés et purifiés, de manière à ne pas nuire à l’écosystème de notre site. »

Agir à tous les niveaux pour réduire l’empreinte énergétique est une stratégie souvent gagnante. Dans le domaine du transport et de la gestion de palettes par exemple, les gains se sont révélés payants. Pourtant, au départ, la partie était loin d’être gagnée : 

« le marché de l’eau en bouteille est variable du fait des saisons ; à l’hiver et au printemps, nous mettons les bouchées doubles pour produire un maximum pour la période estivale, ce qui génère beaucoup de volumes que nous ne pouvons pas stocker dans nos deux entrepôts, explique Denis Bernard. Nous "dispatchons" alors notre production dans des locaux à l’extérieur de Lacaune et chez nos clients ».

Ce marché est également imprévisible en raison des aléas des saisons et des étés parfois tardifs, parfois précoces. Tout cela impacte la production et donc inévitablement le stockage et les livraisons ; à tel point qu’il est difficile de prévoir quel va être le comportement du marché un mois à l’avance.

Travaillant depuis plus d’une dizaine d’années avec LPR - La Palette Rouge, uniquement à travers une gestion locative des palettes, Mont-Roucous a mené un projet visant à réduire au maximum les départs à vide des camions une fois qu’ils quittent l’entrepôt de l’entreprise. Un partenariat qui implique Mont Roucous, LPR et une société de transport. « Le problème est que nous ne maîtrisons que 40% des enlèvements, le reste restant à la charge de clients qui souhaitent gérer leur flux. Nous devions donc trouver un moyen de réduire les passages de camions en nous appuyant sur un partenaire transport très fiable, reconnu par LPR, explique Denis Bernard. Ainsi, sur les trois à quatre camions repartant de chez nous, 80% d’entre eux repartent chargés ».

Les résultats sont là : une réduction de 480 trajets à vide et près de 50 000 km économisés, générant bien entendu des économies mais aussi une réduction évidente de l’empreinte carbone. L’objectif étant d’inlassablement s’approcher des 100%, soit 600 camions transportant annuellement les 150 000 palettes de Mont Roucous. La réussite de ce projet repose aussi et surtout sur l’implication d’un interlocuteur – toujours le même depuis le début –, Hervé Fourcade, directeur commercial au sein de LPR. « Avec Hervé Fourcade, nous avons mené cette démarche triangulaire ensemble, de bout en bout ».

À l’écoute des besoins d’une PME

Cette relation de partenariat avec La Palette Rouge, l’entreprise tarnaise entend bien la poursuivre. « LPR fait preuve d’une réactivité et d’une adhésion totale à cette démarche, insiste Denis Bernard. Et c’est d’autant plus vrai que sa proximité régionale lui permet de répondre rapidement à l’ensemble de nos besoins ». Mais ce n’est pas tout. Lorsque le directeur de l’usine de Lacaune a décidé en 2008 de quitter son ancien prestataire, c’est aussi parce qu’au-delà des délais de livraison réduits, Mont-Roucous bénéficie d’une forte disponibilité des palettes et d’une meilleure organisation dans la gestion locative de palettes (avec notamment un Intranet et un accès personnalisé permettant à l’utilisateur de suivre et de comptabiliser en direct ses commandes).

LPR a également su être à l’écoute des besoins de Mont Roucous, de son implantation géographique en pleine nature, « loin des agglomérations », de ses exigences en matière de qualité de ses produits et des variations de volumes et de livraison en fonction du climat. « LPR a aussi accepté de relever le défi de nous accompagner dans notre croissance ; les équipes ont joué le jeu d’une PME et ses 10% de croissance annuels en échangeant en permanence avec nous pour nous conseiller afin d’anticiper le mieux possible les volumes de production. Bien plus qu’un simple fournisseur de palettes, c’est un partenaire à part entière qui a su nous épauler dans notre développement ».

Pour rappel, Mont Roucous produisait en 2007 49 millions de litres d’eau contre 150 dix ans plus tard ; et l’entreprise ne compte pas s’arrêter en si bon chemin mais poursuivre sur la voie du succès avec La Palette Rouge ; l’entreprise vient en effet de renouveler son contrat pour trois ans.

 A propos de LPR-La Palette Rouge

Division d’Euro Pool Group, LPR-La Palette Rouge est une société de location-gestion de palettes destinées aux industriels et aux enseignes de la grande distribution. De dimension européenne, LPR offre à ses partenaires et aux destinataires de ses palettes un service complet. Elle gère plus de 83 millions de mouvements de palettes par an à travers toute l'Europe.

A propos d’Euro Pool Group

Euro Pool Group est le leader européen des services de logistique pour les emballages consignés dans le secteur des produits frais. Euro Pool Group est composé de deux divisions Euro Pool System (EPS) et La Palette Rouge (LPR). www.europoolgroup.com

Picture of Clarisse Chamayou

Clarisse Chamayou

Marketing and Communication Manager Europe

Mes articles