<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=644738670137638&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
Pallet Pooling, Supply Chain • Temps de lecture: 15 minutes

Comment optimiser la chaîne logistique de l’industrie des produits de grande consommation ?

Charlotte Le Digabel Publié le 15 mars 2022

Dans le secteur des produits de grande consommation, et notamment en ce qui concerne les produits alimentaires, les durées de conservation et de consommation sont limitées dans le temps et ne dépassent parfois pas quelques jours.

Si des produits de grande consommation sont stockés trop longtemps dans les entrepôts ou passent un temps trop long en transit, ils peuvent devenir invendables. 

De plus, les produits de grande consommation ont des coûts d’entreposage et de transit plus élevés que d’autres produits. Ils doivent en effet parfois être préservés à des températures et à des taux d’humidité précis nécessitant des équipements spécifiques et coûteux en énergie. 

Il est donc essentiel que la chaîne logistique des produits de grande consommation soit parfaitement optimisée pour que son fonctionnement soit fluide et rapide.

Les entreprises du secteur des produits de grande consommation doivent faire face à plusieurs enjeux propres à leurs secteurs en matière de gestion logistique. Durée courte, références toujours plus nombreuses, éloignement des fournisseurs, traçabilité et sécurité en sont quelques-uns.

Si on ne procède pas à l’optimisation de la chaîne logistique dans le secteur des produits de grande consommation, les coûts engendrés peuvent être colossaux. Au point de mettre en péril la rentabilité des entreprises ! 

Par exemple, un stock qui ne s’écoule pas devient rapidement un stock mort et donc une perte nette pour la société. La défaillance d’un équipement comme une chambre froide peut causer un dysfonctionnement de toute la supply chain. 

Il est donc vital d’améliorer au maximum la chaîne logistique. La recherche d’une plus grande efficacité peut se traduire par l’adoption d’une méthode de gestion des stocks et des approvisionnements adéquate. 

Dans cet article, découvrez le fonctionnement de la supply chain dans le secteur des produits de grande consommation, les gains que représente son optimisation et les façons d’y procéder. 


Navigation rapide :

1 - Comment fonctionne la supply chain dans le secteur des produits de grande consommation ?

2 - 5 raisons d'optimiser la chaîne logistique

3 - Comment optimiser la chaîne logistique des entreprises du secteur des produits de grande consommation ?


 

I - Comment fonctionne la chaîne logistique dans l’industrie des produits de grande consommation ?

La chaîne logistique, qu’est-ce que c’est ?

La chaîne logistique, chaîne d’approvisionnement ou supply chain, est l’ensemble des opérations et des actions nécessaires dans la fabrication et la livraison d’un produit, de l’approvisionnement en matières premières jusqu’à la consommation par le client final. 

Cette chaîne logistique est animée par différents flux :

  1. Les flux physiques : ce sont les flux de marchandises qui transitent du fournisseur vers l’entreprise puis vers le client (vers l’amont)

  2. Les flux d'informations : ce sont les données qui “remontent” la chaîne logistique : informations clients, bons de commandes, etc. Par exemple, les entreprises envoient des commandes d’approvisionnement à leurs fournisseurs (vers l’aval).

  3. Les flux financiers :ce sont les échanges d’argent entre les différents acteurs de la chaîne logistique. Leur synchronisation avec les autres flux et un véritable enjeu pour la gestion de la trésorerie

En outre, il existe des flux au sein des différentes parties prenantes et entre elles :

  • Les flux internes sont les échanges qui ont lieu au sein d’une entité.

  • Les flux externes sont les échanges réalisés entre l’entreprise et ses partenaires : fournisseurs, transporteurs, distributeurs, etc.


Les étapes de la chaîne logistique dans le secteur des produits de grande consommation

Les étapes de la chaîne logistique des produits de grande consommation sont multiples et dépendent de la nature de vos produits, de vos partenaires logistiques et de vos ressources.

Le schéma ci-dessous est celui qui explique le mieux les standards de fonctionnement de la chaîne logistique dans le secteur des produits de grande consommation :

  • Approvisionnement en matières premières : l’entreprise a recours à des fournisseurs afin d’obtenir des matières premières

  • Transformation et fabrication des produits : les matières premières sont éventuellement transformées dans des centres de transformation et/ou utilisées en usines pour fabriquer les produits finis.

  • Stockage : les produits sont stockés en entrepôt ou directement en centres de distribution.

  • Distribution et livraison : enfin, ils sont envoyés vers les clients par des transporteurs.


A quels enjeux logistiques fait face le secteur des produits de grande consommation ?

Maintenant que vous connaissez les grands principes de fonctionnement de la supply chain, il est temps d'appréhender plus en profondeur les enjeux spécifiques auxquels fait face l'industrie des produits de grande consommation.

5DSC01173Des délais très courts

Dans le secteur des produits de grande consommation, et notamment en ce qui concerne les produits alimentaires, les durées de conservation et de consommation sont limitées dans le temps et ne dépassent parfois pas quelques jours.

Si des produits de grande consommation sont stockés trop longtemps dans les entrepôts ou passent un temps trop long en transit, ils peuvent devenir invendables. 

De plus, les produits de grande consommation ont des coûts d’entreposage et de transit plus élevés que d’autres produits. Ils doivent en effet parfois être préservés à des températures et à des taux d’humidité précis nécessitant des équipements spécifiques et coûteux en énergie. 

Il est donc essentiel que la chaîne logistique des produits de grande consommation soit parfaitement optimisée pour que son fonctionnement soit fluide et rapide.

Des flux physiques très nombreux

Dans le secteur des produits de grande consommation, les acteurs en amont de l’entreprise (fournisseurs, centres de transformation, etc) et en aval (transporteurs, distributeurs et clients) sont souvent très éloignés les uns des autres.

En effet, la production de certaines matières premières ne peut se faire que dans certaines régions (à cause de la nécessité de conditions climatiques particulières par exemple) et les points de distribution peuvent être nombreux et dispersés géographiquement 

Les entreprises du secteur des produits de grande consommation doivent donc parfaitement connaître et optimiser ces flux physiques pour réduire les coûts et les risques.

Des moyens logistiques coûteux

La chaîne logistique du secteur des produits de grande consommation nécessite des équipements et des véhicules de transports qui permettent de respecter des normes strictes. Ces règles concernent notamment les conditions de stockage et de transport : température, taux d’humidité, etc. C’est particulièrement vrai pour les produits alimentaires.

Ces coûts incitent les entreprises du secteur des produits de grande consommation en général - et de l’industrie alimentaire en particulier - à optimiser la gestion de leurs stocks et du transport de marchandises.

5 raisons d'optimiser la supply chain

 

Raison n°1 : Pour améliorer la gestion des stocks

Le stockage des produits de grande consommation coûte cher financièrement et énergétiquement.

Chaque jour en moins dans l’entrepôt est une économie pour l’entreprise qui le vend.

Avoir une vraie stratégie de gestion des stocks est vital pour éviter deux situations très coûteuses :

  • le surstockage : dans ce cas, les produits risquent de dépasser leurs dates limite de consommation et donc devenir invendables.
  • la rupture de stock : l’entreprise n’a plus rien à vendre et ses clients sont mécontents !

En optimisant la gestion des stocks, une entreprise du secteur des produits de grande consommation peut réaliser des économies de taille et réduire les risques pour son activité.

Raison n°2 : Pour optimiser les livraisons

Comme mentionné plus haut, les durées et les délais dans la chaîne logistique du secteur des produits de grande consommation peuvent parfois être très courts.

C’est pour cela qu’il est important pour les entreprises de chercher à les réduire au maximum à chaque étape.

En réduisant les délais d’approvisionnement, de fabrication, de stockage et de livraison, une société peut réduire ses coûts logistiques et accélérer son activité.

Cela implique de faire transiter parfaitement les données entre les parties prenantes. Chacune d’elles doit être réactive par rapport à l’information et aux changements du marché.

Raison n°3 : Pour collecter davantage d'informations

Une chaîne logistique optimisée est un cycle vertueux : elle permet d’obtenir de l’information pour prendre des meilleures décisions qui permettent d’obtenir plus d’information, etc. 

Améliorer la chaîne logistique grâce à des tableaux de bord et l’automatisation permet de générer des données précieuses pour la rentabilité de l’entreprise. 

Par exemple, un suivi en temps réel des stocks permet de connaître précisément les fréquences d’entrée et de sortie des produits pour déclencher de manière automatique les approvisionnements. Plus une seule minute de perdue !

L’utilisation d’outils de gestion de stocks permet également d’améliorer la traçabilité et le suivi des produits, un enjeu essentiel dans la supply chain du secteur des produits de grande consommation. 

Dans cette optique, de plus en plus d’entreprises se dotent de WMS (Warehouse Management System).

Raison n°4 : pour améliorer la sécurité et la qualité des produits

Une chaîne logistique optimisée permet de garantir la sécurité des produits de grande consommation.

Le secteur des produits de grande consommation doit se conformer à de nombreuses normes en matière de conservation. C’est par exemple le cas pour les produits alimentaires : au-delà de la DLC (date limite de consommation) ou de la DLUO (date limite d’utilisation optimale), un produit perd tout ou partie de sa valeur marchande. 

En planifiant les approvisionnements, en améliorant le suivi des stocks, en accélérant les flux internes, les sociétés peuvent améliorer la sécurité et la qualité du traitement logistique de leurs produits. 

Elles peuvent aussi repenser une ou plusieurs étapes de leurs chaînes de production pour en améliorer la qualité. 

Cela signifie par exemple de réduire les coûts et les délais d’approvisionnement en faisant appel à des fournisseurs locaux.

Raison n°5 : pour améliorer la satisfaction des clients

Améliorer la chaîne logistique permet aux entreprises du secteur des produits de grande consommation de réduire grandement les risques de rupture de stocks. Cette situation est le cauchemar des industriels et des distributeurs : si elle est répétée, ces derniers n’hésiteront pas à se tourner vers des concurrents. Ils n’ont aucun intérêt à laisser leurs rayons vides !

L’optimisation de la chaîne logistique via des solutions de Green Supply Chain Management permet d’améliorer la satisfaction des clients finaux de la marque. En effet, la réduction de l’impact environnemental est au cœur des préoccupations des consommateurs aujourd’hui.

En utilisant des matières premières moins toxiques, en repensant leur packaging, en supprimant des emballages intermédiaires ou en permettant la vente en vrac, les entreprises du secteur des produits de grande consommation font d’une pierre deux coups : augmenter leur rentabilité et améliorer l’image de la marque auprès des consommateurs.

III - Comment optimiser la chaîne logistique dans l’industrie des produits de grande consommation ?

LPR 2016 - Mecalux Warehouse-1Etape 1 : Dimensionner correctement la chaîne logistique

La fiabilité de la supply chain doit être une préoccupation des entreprises qui veulent améliorer leur stratégie logistique. La capacité de toute la chaîne à fournir des produits doit être garantie pour éviter des retards ou des ruptures dans l’activité.

Pour ce faire, il est nécessaire d’avoir à disposition des équipements modernes de transport et de stockage. Désuets, les équipements ont de plus grands risques de tomber en panne, ont des coûts de maintenance généralement plus élevés et consomment plus d’énergie.

L’amélioration de la fiabilité de la chaîne logistique passe également par une maintenance préventive régulière. Celle-ci doit être planifiée et les différents équipements utilisés pour le stockage et le transport des produits de grande consommation doivent être contrôlés fréquemment.

De cette manière, on évite les coûts liés à une panne.

En fonction de leurs ressources et de leurs besoins, les entreprises du secteur des produits de grande consommation ont deux options :

  • acheter les équipements et infrastructures logistiques et en assurer la maintenance.
  • confier la gestion des équipements à des prestataires externes.

Cette deuxième solution présente le mérite d’alléger grandement la trésorerie des entreprises. De plus, l’externalisation permet de concentrer l’activité de l’entreprise sur son cœur de métier et donc d’allouer des ressources plus importantes sur les domaines d’activités stratégiques.

En accord avec vos besoins (transport, entreposage, système d’information, etc), choisissez le bon prestataire logistique qui connait parfaitement le secteur des produits de grande consommation.

En plus de la fiabilité, l’efficience doit être au cœur des préoccupations des responsables Supply Chain en quête d’optimisation. L’objectif doit toujours être de rationaliser les coûts pour éliminer le superflu.

Par exemple : la méthode de gestion des stocks “Juste-à-temps” permet aux entreprises qui y ont recours de réduire au strict nécessaire leurs coûts de stockage et de minimiser l’immobilisation de capitaux que représentent l’achat de stocks. On commande juste ce qu’il faut, exactement quand il le faut !

Enfin, le dimensionnement de la chaîne logistique passe par la recherche de réactivité.

Il est vital de chercher à diminuer les temps de réactions de chaque intervenant dans la chaîne logistique pour réduire les délais de fabrication, de transit et de stockage.

Cela nécessite que l’information soit produite de manière fiable et instantanée et qu’elle soit transmise efficacement aux acteurs concernés.

Le maître-mot pour améliorer la réactivité de la chaîne logistique du secteur des produits de grande consommation est l’anticipation.

Par exemple, en analysant l’historique des ventes des années passées et les évolutions de votre marché, vous pouvez être à même d’anticiper précisément les pics de consommation saisonniers.

Cela vous permettra de dimensionner parfaitement les ressources (espace de stockage, agents de manutention, véhicules de transports, etc) en conséquences pour le futur.


Etape 2 : Automatiser tout ce qui peut l’être

Nous l’avons vu, dans le cadre des produits de grande consommation, chaque minute compte. Les volumes sont tels que chaque point de la chaîne doit être pensé pour optimiser la vitesse et minimiser les risques.

C’est dans cette optique que l’automatisation de la supply chain en général et des entrepôts en particulier constitue un levier de gain de performance significatif.

Vitesse de traitement, fréquence et réduction des risques liés aux actions humaines permettent de gagner significativement en performance. L’automatisation des entrepôts permet également de réduire les risques d’accident liés à la manutention de palettes chargées.

Ceci étant dit, pour que l’automatisation puisse constituer un vrai gain de performance, il est impératif de réunir certaines conditions.

La première d’entre elles est de ne traiter qu’avec des palettes de qualité supérieure et sans défaut. En effet, dans une chaîne complètement automatisée, si une palette cède ou se bloque en raison d’un défaut, c’est l’ensemble de la chaîne qui s'interrompt. La conséquence directe ? Une perte de temps, des retards dans le traitement et une perte financière sèche.

En bref, une supply chain efficace est une supply chain automatisée, donc une supply chain équipée de palettes de la meilleure qualité possible.

Etape 3 : Mettre en place des tableaux de bord et utiliser les bons KPIs

L’optimisation de la chaîne logistique du secteur des produits de grande consommation nécessite donc de la donnée.

Cependant, l’information brute est inutile. Celle-ci doit être traitée, hiérarchisée et visualisée pour être analysée et servir à prendre des décisions optimales.

Pour ce faire, les entreprises doivent mettre en place des tableaux de bord.

Les différents acteurs ont ainsi à disposition l’information dont ils ont besoin en temps réel pour procéder aux meilleurs arbitrages.

Ces tableaux de bord doivent permettre de suivre 3 types de KPIs (indicateurs de performance) :

  • Les KPIs d’équilibration : est-ce que la chaîne logistique satisfait les objectifs de votre entreprise et les attentes des clients ? En cas de déséquilibre, des arbitrages sont à faire.
  • Les KPIs d’alerte : pour suivre les situations critiques telles que des retards, des arrêts de production ou des ruptures de stocks.
  • Les KPIs d’anticipation : qui permettent, sur la base des situations passées et de la situation actuelle, d’anticiper le futur et d’agir en conséquence. Par exemple, en lançant une commande de réapprovisionnement.

En liant votre logiciel ERP et votre logiciel de gestion logistique, votre entreprise peut être en mesure d’automatiser les alertes et les notifications : stocks bas, rupture, déclenchement approvisionnement, arrivée d’une livraison, évolution de la production, DLC et DLUO proches, etc

Ainsi, chaque acteur de la supply chain, de l’approvisionnement à la distribution en passant par la manutention dispose en temps réel de l’information dont il a besoin pour savoir quoi faire.


Etape 4 : Organiser les entrepôts : optimiser les espaces de stockage en regroupant les produits nécessitant le même processus de préparation

Une des clés de l’optimisation de la supply chain du secteur des produits de grande consommation est l’organisation des entrepôts. Le slotting doit être pensé pour que chaque commande prenne un minimum de temps à être préparée et expédiée. 

Les produits nécessitant des processus identiques de picking, d’emballage et d’expédition doivent être regroupés ensemble. Ainsi le temps passé à la manutention et les flux internes de marchandises sont réduits au strict nécessaire. 

Il est également possible de gagner du temps lors de l’étape de l’emballage grâce au kitting, par exemple. Cette pratique consiste à constituer des kits de produits afin de réaliser des économies d’échelle en supprimant les stocks intermédiaires. 

En outre, de plus en plus d’entreprises du secteur des produits de grande consommation ont recours au cross-docking. Cette méthode de gestion logistique des approvisionnements consiste à mutualiser les moyens entre clients d’un même fournisseur pour gérer les approvisionnements en matières premières. 

Le cross-docking permet de réduire les coûts de transports (le transporteur n’a plus qu’un trajet à faire) et les opérations logistiques puisque tous les fournisseurs se trouvent au même endroit. Les délais de livraison sont également réduits grâce à la simplification des processus.

Cette technique est particulièrement intéressante pour les entreprises du secteur des produits de grande consommation dont les fournisseurs sont parfois très éloignés géographiquement.

Pour optimiser les entrepôts, il est également possible de faire appel à des cabinets de conseil spécialisés ou des experts en ingénierie logistique

Ceux-ci peuvent permettre aux entreprises de transformer leurs lieux de stockage en profondeur grâce à la refonte de l’organisation des entrepôts (stockage vertical, par exemple), la mise en place d’équipements de pick to light ou de systèmes robotisés avancés tels que des ASRS.

Un tel système, couplé à un logiciel de gestion logistique (ou WMS) permet d’automatiser efficacement la planification et la réalisation des commandes 24/24 et 7/7 : une aubaine pour le secteur des produits de grande consommation dans lequel chaque minute compte !


Vous savez désormais comment améliorer la supply chain des entreprises du secteur des produits de grande consommation . Si vous souhaitez échanger sur vos enjeux logistiques avec des experts du pallet-pooling, contactez nos experts métier ici !

WP Reduce cost mockup
whitepaper

Prêt à réduire vos coûts logistiques ?

Téléchargez le guide

Charlotte Le Digabel

Chargée Marketing France

Mes articles